Accueil

 

Bonjour les amis,

Les Francs-Comtois à Paris et en Ile-de-France disposent d’un Site Internet et vous y êtes.
D’abord il existe grâce à la solidarité de membres généreux de l’association. Ensuite sachez que le technicien en chef est un Franc-Comtois du Doubs, que nous devons remercier pour son savoir-faire et sa gentillesse.

Mais encore, votre soutien à la dernière assemblée générale m’a conforté dans la décision de mettre en place ce chantier utile. L’avenir est dans cette communication rapide, pratique et de qualité.
C’est également, il faut le dire, un moyen beaucoup moins onéreux que le journal papier pourtant si attachant… J’espère que vous accueillerez cet outil nouveau venu avec joie, que vous y trouverez les informations et le souffle du Pays auquel nous sommes tant attachés. Je vous espère toutes et tous en bonne forme et prêts à participer aux activités proposées régulièrement, sachant que la porte est ouverte aux suggestions et remarques bienveillantes que vous adresserez.
Porthâ vos bïe mas chères bounes gens !

Pierre GÉRARD,
président de l’association
Les Francs-Comtois à Paris et en Ile-de-France

Vidéo - Les chevaux comtois ici !

Lecture du fichier PDF ici.   Présentation le 6 aout 2019


Le Franc-Comtois THIBAUT PINOT (FRA/GROUPAMA-FDJ) Vainqueur de la 14e étape Albi-Tourmalet
« C'est grandiose, exceptionnel, magique. Aujourd'hui samedi 20 juillet, c'était vraiment la première étape de montagne, le premier test. Depuis le début du Tour, je pensais à cette étape. Il y a en a une que je voulais. Le Tourmalet c'est mythique ! Je suis content, c'est le vélo que j'aime. Comme prévu au briefing, on a durci la course après le replat à 8 kilomètres de l'arrivée. David Gaudu a fait un travail exceptionnel. Il est surmotivé. Il est à bloc et moi ça me fait du bien. J'ai sûrement le meilleur équipier en montagne sur le Tour. J'en profite. J'ai la rage depuis la bordure. Pour moi c'est une injustice d'avoir perdu du temps, on ne méritait pas cela. Il y avait donc un énorme esprit de revanche. Le Tour commence seulement pour moi. On rentre dans la troisième semaine et les Alpes sont encore loin. Julian (Alaphillipe) est très fort, il est bien parti pour faire quelque chose de grand et commence à faire peur à tout le monde. J'ai encore plus de trois minutes de retard sur lui. Je vais prendre étape par étape. Je garde la tête froide, je vise le podium. »
Thibaut PINOT


Les Franc-comtoises qui militaient pour les droits des femmes

Emilie Mottet, Victoria Mottet, Marie Phisalix, Marguerite Syamour, Gabrielle Petit, Jenny d'Héricourt, Madeleine Vionnet et la Bourguignonne Colette ont agi pour l'égalité de leurs droits. Le collectif des droits des femmes organise une série de manifestations jusqu'au 16 mars 2019

France 3 Région, Isabelle Brunnarius publié le 04/03/2019

Conférences-débats, spectacle, visites, expositions.

Le collectif des droits des femmes est particulièrement actif cette année pour rappeler que l'égalité des droits entre les femmes et les hommes est loin d'être acquise. A l'occasion de la journée naturelle des droits des femmes du 8 mars, plusieurs associations ont préparé ensemble une série d'événements. Le programme est sur la page facebook du centre d'information des droits des femmes et des familles du Doubs. Epicentre de ces quinze jours d'événements, les expositions de la galerie de l'Ancienne Poste au centre-ville de Besançon.

Le Centre d'Information et de Consultation sur la Sexualité et Récidev, un réseau associatif  de solidarité internationale ont eu l'idée de monter une exposition originale pour mieux connaître la vie de femmes ayant des attaches en Bourgogne Franche-Comté et ayant, chacune à leur façon, agi pour la reconnaissance de l'égalité des droits des femmes. 

Qui connait la vie d'Emilie Mottet ? Cette Belfortaine, née en 1888, figure du mouvement féministe.  Gabrielle Petit a fait de la prison pour avoir défendu le pacifisme, elle a milité auprès des ouvriers textiles et à la fin de sa vie, à 85 ans, elle a pu voter en 1945 pour la première fois. 

Marguerite Syamour militait aussi pour la paix. Cette sculptrice jurassienne, a fondé la ligue internationale pour le désarmement général. 

Toutes ces "femmes culottées en Franche-Comté" sont à découvrir jusqu'au 9 mars à la galerie de l'Ancienne Poste. Le jeudi 7 mars à 14h30, l'historienne Eveline Toillon propose une conférence au Kursaal sur "la destinée des femmes franc-comtoises dans l'histoire". L'historienne a publié aux Éditions Sutton un ouvrage sur le parcours de 50 femmes de Franche-Comté. Lors de cette conférence, Eveline Toillon,  parlera de 13 d'entre elles. 


 

Bal de Danses traditionnelles du samedi 2 février 2019

Photo de groupe des Francs Comtois et autres nombreux Amis de Louis Pergaud au Rassemblement en mémoire de leur illustre compatriote organisé par Les Amis de Louis Pergaud, et leur président M Brice Leibundgut, à la promenade Micaud, Besançon, le 2 septembre 2018, en présence de M Marcel S Jacquat, président d'honneur, de Mmes Françoise Maury, Annie Besnier, Sylvie Lacoste, Josiane Pergaud et de M Claude Duboz, ainsi que de M Pierre Gérard, président des Francs-Comtois à Paris et en Ile-de-France, accompagné de Mme Christiane Gérard, secrétaire des FCP idf, M Hervé Gillard, Mmes et MM Marie-France Lacoste, et de Mme Geneviève Peres-Labourdette, du Jura Français, MM Jean Girard, Gérard Chappez...